Lexique

apparent: compte-tenu des distances ou de la lenteur des mouvements, certaines observations astronomiques ne sont qu'apparentes. Un objet dans le ciel a un diamètre apparent mesuré par un angle. La lente rotation terrestre ne se ressentant pas, on a l'impression que le ciel tourne autour d'elle mais ce mouvement n'est pas réel.
chromosphère: couche mince (2000 km) entourant le Soleil. C'est la basse atmosphère du Soleil. Elle est de couleur rose et est portée de 4300 à 10.000K. Elle n'est visible à l'oeil nu que pendant une éclipse.
contraste: caractérise la différence entre le clair et le sombre.
couronne: large couche entourant le Soleil. Elle peut s'étendre jusqu'à cinq rayons solaires. Constituée en majorité d'hydrogène, elle est très peu dense et très peu lumineuse. La température y fait une brusque remontée encore en partie inexpliquée (2 millions de K). On ne peut la voir que pendant une éclipse. Son aspect est étroitement lié à l'activité du Soleil. Lors du maximum (Septembre 99) elle est bien développée autour du Soleil. En minimum, elle se restreint à l'équateur solaire.
cristallin: lentille à foyer variable de l'oeil. Elle peut modifier ses caractéristiques pour accommoder sur des objets proches ou lointains.
éclipse: disparition d'un astre dans l'ombre d'un autre. L'astre qui n'est plus éclairé devient sombre. Souvent confondue avec l'occultation.
écliptique: ligne traversant le ciel parcouru par le Soleil pendant une révolution terrestre et où les éclipses peuvent avoir lieu. Par extension, le plan dans lequel est décrite cette ligne et dans lequel est inscrite l'orbite de la Terre autour du Soleil.
ellipse: courbe fermée issue de l'intersection entre un cône et un plan ou d'un cercle vu de biais. On peut la tracer à l'aide d'une ficelle attachée à deux points et tendu par le crayon. La ficelle garde toujours la même longueur. Les points où elle est fixée sont les foyers de l'ellipse.
énergie : grandeur que possède tout objet de l'univers sous différentes formes. L'énergie est un peu la monnaie d'échange de l'univers ou le carburant des corps. Elle permet de se déplacer, de se chauffer, on peut la transformer ou l'échanger.
étoile: énorme boule de gaz très chaud. Le Soleil est l'étoile la plus proche de la Terre. Les autres étoiles sont si éloignées qu'elles ne nous apparaissent que sous la forme de points.
jour/journée: le jour est la période de temps qu'il faut à la Terre pour faire un tour sur elle-même tandis que la journée est la période de temps où le Soleil est levé. Le jour contient la journée et la nuit.
macula: zone de la rétine dans l'axe de l'oeil sensible aux couleurs et où l'acuité est la plus grande.
monochromatique :caractéristique de ce qui ne comporte qu'une seule couleur. Un laser est une source de lumière monochromatique de même que les lampes au sodium de l'éclairage public. Un filtre monochromatique ne laisse passer qu'une seule couleur.
noeud: point de l'orbite d'un astre appartenant à l'écliptique. La ligne des noeuds qui rejoind ces deux points, est l'intersection entre le plan orbital de l'astre et l'écliptique.
occultation : disparition d'un astre derrière un autre. L'astre est masqué par un autre. Souvent confondue avec l'éclipse.
partielle (phase) : moment de l'éclipse pendant lequel le Soleil est encore en partie visible.
pupille: ouverture de diamètre variable permettant de régler la quantité de lumière pénétrant dans l'oeil.
protubérance: projection d'hydrogène chaud (~10000K) ayant la forme d'arches, de boucle, de langue. Sa forme est structurée par le champ magnétique ambiant qui leur donne cet aspect filamenteux.
rétine: tissu photosensible recouvrant le fond de l'oeil. Les images se forment sur cet écran et sont transmises au cerveau par le nerf optique. Elle est constituée de deux types de cellules sensibles aux couleurs ou à la luminosité réparties différemment autour de l'axe optique de l'oeil.
révolution sidérale : elle se référe aux étoiles. Elle prend fin lorsqu'on se retrouve dans les conditions de départ, face à la même étoile. Ainsi après une révolution sidérale l'axe Terre-Lune pointe à nouveau vers la même étoile et a tourné de 360°.
révolution synodique : elle se réfère au Soleil. Elle prend fin lorsque le point de référence se trouve à nouveau face au Soleil.
saros: période de 18 ans et 11 jours au bout de laquelle les éclipses vont avoir lieu dans le même ordre et avec les mêmes caractéristiques (partielle, annulaire, totale). Le Saros n'est qu'un réajustement des révolutions lunaire et terrestre, il ne tient pas compte de la rotation terrestre. Ainsi les éclipses n'ont pas lieu au même endroit ni à la même heure. Ce cycle permet une prévision approximative des éclipses de Soleil.
spectre : ensemble des intensités liées à une couleur dans la lumière d'une source quelconque. Un corps froid émet surtout des infrarouges et aucuns ultraviolet, mais l'ensemble est peu intense.
temps local : temps défini par le mouvement apparent du Soleil dans le ciel du lieu. Quand le Soleil est au plus haut au dessus de l'horizon et dans la direction du sud dans l'hémisphère nord, il est midi. C'est l'heure donnée par un cadran solaire. En plus, les pays peuvent rajouter un décalage comme en été : c'est alors l'heure légale. Ce temps n'est pas le même en tous points de la Terre que nous le prouve le décalage horaire.
temps universel: temps valable pour toute la Terre quelle que soit la position du Soleil dans le ciel local. C'est le temps local du méridien de Greenwich. Noté TU ou G.M.T. pour Greenwich Meridian Time.
terminateur: ligne séparant la face sombre de la face éclairée sur un astre comme une planète.
totalité: moment de l'éclipse pendant lequel le disque solaire est entièrement caché. La totalité ne dure que quelques minutes.